Carte de retrait ADA

Qu’en est-il vraiment de la « Carte bleue des migrants »

Reprise des milliers de fois, l’intox sur la « Carte bleue des migrants » continue sa route malgré des nombreux démentis dans divers organes de presse.Carte OFII

Depuis la publication par un député européen, il y a plus de deux ans, de la photographie d’une carte de retrait émanant de l’Ofii, l’idée de la distribution massive aux migrants d’une carte de crédit qui permettrait de retirer jusqu’à 40 € par jour a été reprise des milliers de fois.

Malgré les nombreux articles qui ont exprimé dans la presse le caractère erroné ou délibérément mensonger de ces affirmations celles-ci continuent d’être développées, notamment sur les réseaux sociaux. 

Qu’en est-il exactement de la carte de retrait que l’on voit sur cette photographie.    

Cette carte existe bien. 
Elle est le moyen le plus simple et le moins coûteux pour l’État de verser une allocation à des personnes qui par la nature de leur situation ne sont souvent pas en mesure de disposer d’un compte bancaire.

Mais tout ce qui est colporté sur cette carte est faux.

Il ne s’agit pas d’une « carte bleue » mais d’une carte de retrait qui peut être utilisée jusqu’à trois fois par mois par son bénéficiaire pour retirer dans un distributeur automatique de billets le strict montant de l’allocation à laquelle ce demandeur d’asile a droit.

Quel est le montant de l’allocation de demandeur d'asile (ADA) : il va de 6,80 € par jour pour une personne seule à 17 € par jour pour un couple avec deux enfants. Pour atteindre 40 euros par jour, comme il est écrit, il faudrait une famille de plus de 10 personnes.

Pendant tout le temps que dure le traitement de son dossier, le demandeur d’asile ne bénéficie que de l’allocation de demandeur d'asile (ADA). Il n’a droit ni aux allocations familiales, ni aux allocations logements, ni au Revenu de solidarité active (RSA). Pour prétendre au RSA, il faut avoir un titre de séjour et une autorisation de travail valable depuis 5 ans.

Le demandeur doit pour la percevoir :
    •    avoir accepté les conditions matérielles d’accueil proposées par l’Ofii,
    •    avoir au moins 18 ans,
    •    être en possession de l’attestation de demandeur d’asile,
    •    avoir des ressources mensuelles inférieures au RSA (revenu de solidarité active).

Voici le tableau des montants de cette aide :

carte ada

Pour connaître tous les détails de cette aide et de ses procédures cliquez-ici


 

Catégorie